En Suède et en Finlande, il est de tradition de manger de la soupe aux pois (« hernekeitto » en finnois, « ärtsoppa » en suédois) le jeudi, servie avec du porc et de la moutarde et suivie de crêpes en dessert. En Finlande, la soupe est faite de pois verts, en Suède de pois jaunes. La tradition de manger de la soupe aux pois et des crêpes le jeudi remonterait à l’époque de la pré-Réforme, en préparation du jeûne du vendredi.

La soupe aux pois scandinave comprend normalement des morceaux de porc – bien qu’elle puisse parfois être servie à part – et une recette typique comprend également de l’oignon et des herbes comme le thym et la marjolaine. Il est généralement consommé avec un peu de moutarde, accompagné de pain croustillant et souvent de la liqueur sucrée punsch (flaggpunch, servi chaud). La moutarde est un élément important du plat, mais la soupe est servie sans elle afin que les convives puissent l’incorporer à leur goût. La soupe est ensuite normalement suivie de crêpes avec de la confiture (fraise, framboise, myrtille, mûre des marais ou autre), qui sont davantage considérées comme un élément du repas que comme un dessert.

Il suffit d’ajouter la moitié de la boîte d’eau et de porter à ébullition.